Kinopedia, Repenser les images du passé pour une pédagogie du présent. Présentation du projet

Les problématiques s’intéressant à la période coloniale et décoloniale occupent aujourd’hui de plus en plus de place dans les études en sciences humaines et sociales. Le corpus de la Cinémathèque Centrale de l’Enseignement Public, qui traverse près de quatre-vingts ans d’histoire du cinéma pédagogique, offre à ce titre une sélection exceptionnelle de films tournés par des équipes françaises dans l’ancien empire colonial (principalement l’Afrique du Nord et subsaharienne), à partir de 1930. Ces films – près d’une centaine sur l’ensemble du corpus de la CCEP – ont été réalisés dans différentes disciplines (ethnologie, géographie, sociologie, économie, histoire). Ils nous offrent un témoignage essentiel de la transformation des représentations des peuples de ces zones sous domination coloniale qui se manifeste dans l’évolution des principes moteurs de la pédagogie par le film. En travaillant sur ce corpus à partir d’une réflexion contemporaine sur l’histoire des hommes et des régions qu’il raconte, il s’agira de prendre à rebours la fonction première de ces films, afin de déconstruire le discours original qu’ils portent et d’en faire, grâce au travail d’indexation et sur sa mise à disposition numérique par la bibliothèque, le matériau de nouveaux contenus pédagogiques.

Le fonds de la CCEP

La Cinémathèque Centrale de l’Enseignement Public (CCEP), créée en 1920, est l’une des toutes premières de France dans un contexte de mutualisation et d’institutionnalisation par l’État des ressources pédagogiques. Les projections des films de ce fonds par les enseignants dans leurs classes ont marqué l’imaginaire de millions d’élèves, tout autant que le dispositif et son cérémonial, à une époque où la place de télévision était moindre.

L’histoire de la CCEP est jalonnée par les multiples transformations structurelles des différents organismes étatiques. En 1960, la Cinémathèque centrale absorbe la Cinémathèque de l’Enseignement Technique et renouvelle son catalogue. En 1996, la CCEP est mise en sommeil. Elle compte des dizaines de milliers de copies en support argentique. À la même époque, petit à petit, ferment également les stocks académiques et départementaux de la Cinémathèque de l’Enseignement Public. En 2010, le fonds de la Cinémathèque Centrale de l’enseignement public est offert à l’Université de Paris 3 Sorbonne-Nouvelle. En 2012, la Direction des Bibliothèques Universitaires (DBU) commence un chantier de numérisation des films qui se poursuit aujourd’hui et le chiffre des 1000 titres numérisés est atteint en 2020 pour le centenaire de la cinémathèque centrale.

Un fonds accessible pour les chercheurs

L’un des principaux défis pour médiatiser les collections de la CCEP est d’ordre technique : la Direction des Bibliothèques Universitaires ne dispose pas d’une plate-forme qui serve de vitrine à ces collections particulières. La construction d’une bibliothèque numérique est en projet dans l’établissement, et le projet Kinopedia permet de concevoir cet outil en lien très étroit avec les utilisateurs finaux, c’est-à-dire la communauté des chercheurs.

Bien plus que de migrer des documents audiovisuels, la conception de cette bibliothèque numérique, telle que nous l’envisageons, se donne pour but de fournir au chercheur un outil riche. En exploitant la richesse des métadonnées relevant du catalogue, nous permettons aux chercheurs d’exploiter des données géographiques, temporelles ; en liant nos données à des bases extérieures (comme Wikidata), nous pouvons proposer une interrogation croisée, et, au besoin, accompagner l’utilisation par les chercheurs de ces outils. Si cette description riche permet d’illustrer le contenu des films, elle permet également de les analyser sous d’autres points de vue (économie du film, analyse de réseaux…) que leur thématique propre. Le travail sur le fonds est également l’occasion de travailler sur le déploiement d’identifiants pérennes (de type DOI) pour ces documents, qui permettront de les citer et de les réutiliser plus simplement.

Kinopedia

Le projet Kinopedia est un projet CollEx-Persée qui s’intéresse à travers un corpus spécifique à la valorisation de la collection de films de la Cinémathèque Centrale de l’Enseignement Public, dont la Direction des Bibliothèques Universitaires de l’université Sorbonne Nouvelle a la charge depuis 2010. L’objectif de ce carnet de recherche est donc de rassembler des publications qui permettent de tracer les contours de l’histoire méconnue de cette cinémathèque et des différents corpus de films qu’elle abrite, mais également à l’histoire de la circulation de ces films pédagogiques en France et à l’étranger.